• RESTAURANT GASTRONOMIQUE : L’ARBRE A GRUSON

    INFOS : Ouvert le dimanche 28 mai et 18 juin.

    Taillé, élagué, paré… dans un nouvel élan, l’Arbre pointe sa cime vers le ciel constellé d’étoiles. Bien ancré dans la plaine historique de Bouvines, le restaurant ouvre ses portes sur un décor complètement rénové dont on ne sait ce qui l’emporte de l’élégance ou du confort. L’espace entièrement repensé pour le bien-être de la clientèle incite à profiter du lieu et de la table, la décoration, rehaussée par des clichés artistiques de Thierry Bineau, invite à savourer le moment et la carte de Yorann Vandriessche.

    Ce nouvel espace vous permettra de patienter au salon, déjeuner au bar face à la cuisine, dîner en tête à tête autour du puits ou en famille dans la grande salle, bénéficier des larges baies vitrées de l’orangerie ou, aux beaux jours, du soleil de la terrasse L’établissement a mis ses plus beaux atours pour servir d’écrin précieux aux nouvelles formules du Chef étoilé pour la plus grande satisfaction des gastronomes.

    Ainsi embelli, l’Arbre tient une place unique dans la restauration de notre région.

    Bénédicte et Yorann VANDRIESSCHE

    Tél : +33 (0)3 20 79 55 33

Du Bistrot de Jeannette au Restaurant l’Arbre

 

photo-arbre-siteVieille bicoque sans acte de naissance, l’ancienne bâtisse existait bien avant 1900 et selon les historiens, vers l’an 1274, on servait déjà à boire en cet endroit … En Mai 1985, au décès de Jeanne Havez, sans héritier hormis le fisc, le café fut totalement vandalisé et les murs éventrés, à la recherche d’un chimérique magot. Envolé, le vieux comptoir répertorié comme une curiosité de la Pévèle, les dépendances en ruine finissent en dépotoir…

Alors que je suis apprenti cuisinier chez Roger Aubin, au restaurant la Bascule à Lille, c’est à la bougie que le 29 Avril 1986, 16 amateurs se disputent son acquisition… Mon père en devient propriétaire.

De cet endroit mythique, il fallut évacuer des centaines de m3 de détritus et brûler des tonnes d’immondices. Puis ce furent douze années de galère en démarches diverses, de vols et de dégradations volontaires, de murs écroulés par la tempête, d’assignations en justice…pour redonner vie à cette taverne du passé, avec seulement un petit groupe électrogène, une bétonnière, un palan et l’eau du puits, sans oublier les bras de toute ma famille et beaucoup de volonté ! Vingt mille briques furent piquetées et réutilisées, il fallut amener l’eau courante et l’électricité pour qu’enfin, en juillet 1998 La Taverne de l’Arbre puisse dresser sa fière silhouette.

Avril 2007. Possédé par l’envie de retrouver la Gastronomie, à l’encontre de mes proches, j’inaugure la nouvelle cuisine complètement refaite à neuf après trois semaines de lourds travaux. La décoration du restaurant ne subit qu’un rafraîchissement des peintures, mais la Taverne de l’Arbre laisse la place au Restaurant de l’Arbre.

Avec Bénédicte, mon épouse, nous déterminons notre cap : se faire plaisir en prenant du plaisir à travailler de beaux produits de saison, sans artifice n’y fioriture ! Après quelques mois difficiles, notre nouvelle clientèle s’installe, avec la confiance, et contribue à notre succès.

Mars 2010. Nous obtenons un Bib gourmand au Guide Michelin. Mars 2012. Le Guide Michelin nous décerne une étoile pour mon plus grand bonheur et celui de toute l’équipe, prouvant que nous tenions le bon cap ! Faire plaisir et se faire plaisir !

Novembre 2013. Une fois de plus, une remise en question permanente nous pousse à bouleverser notre quotidien… Après 2 ans de plans et de projets, nous décidons d’entreprendre une refonte totale du restaurant et de sa décoration : un nouvel espace voit le jour.

Je dédie ce parcours, cette évolution et l’étoile décernée par le guide Michelin à mon père malheureusement parti trop tôt pour voir l’Arbre grandir et qui avait foi en moi, à ma mère qui nous a toujours soutenus dans nos moments de découragement et enfin à Bénédicte, mon épouse, qui supporte quotidiennement les humeurs et les exigences du Chef.

Yorann VANDRIESSCHE

Notre page Facebook

Comments are closed.